La résistance Af Connie Pedersen Lyt til teksten: Dans la France occupée par les Allemands, les gens se regroupent pour lutter en secret contre les occupants. C’est la Résistance. Les résistants sabotent les voies de chemin de fer et toutes les installations allemandes au risque d’être fusillé. C’était le cas de Henri Fertet, un jeune résistant. Il a été fusillé en 1943 après trois mois d’emprisonnement et de tortures. Pendant les vacances de l’été 1942, Henri Fertet, âgé de 16 ans, intègre un groupe de résistance principalement constitué de jeunes catholiques. Le groupe s’organise rapidement dans la lutte clandestine contre les nazis. Henri Fertet participe à plusieurs opérations. En juin 1943, il prend part à l’attaque d’un commissaire des douanes allemand. Le but est de lui prendre son arme, son uniforme et ses papiers. Mais la confrontation dégénère et Henri Fertet tire sur le commissaire et le blesse mortellement avant de prendre la fuite . Activement recherché, le groupe de résistants va subir de nombreuses arrestations et Henri Fertet est arrêté par les Allemands en juillet 1943 à trois heures du matin chez ses parents. Il est jugé par un tribunal de guerre allemand et condamné à mort. Après trois mois d’emprisonnement et de torture, Henri Fertet, âgé de 16 ans, est fusillé le 26 septembre 1943 avec 15 de ses camarades. On lui permet d’écrire une lettre d’adieu à ses parents, et cette lettre est très connue en France. Le Président Emmanuel Macron a choisi de lire un extrait du document à la cérémonie de commémoration du débarquement en Normandie. Ce 5 juin 2019, les dirigeants d’une quinzaine de pays se sont réunis à Portsmouth, port du sud de l’Angleterre où s’était rassemblée une partie de l’armada alliée avant le débarquement en Normandie le 6 juin 1944. Vocabulaire: occuper (1): at besætterésistance (f): modstandsbevægelsevoie (f): sporchemin de fer (m): jernbanefusiller (1): at skydeemprisonnement (m): fængselsopholdintégrer (1): at gå ind ilutte (f): kampclandestin (adj) : hemmeligcommissaire (m): betjentdouane (f): toldvæsenbut (m): formåldégénérer (1): at gå i kludderblesser (1): at såremortellement (adv): dødeligtprendre la fuite (u): at flygtesubir (2): at oplevetribunal de guerre (m): krigsdomstolcondamner (1): at dømmemort (f): dødcérémonie (f): højtidelighedcommémoration (f): mindedébarquement (m): landgangdirigeant (m): leder Transcription « Chers Parents, Ma lettre va vous causer une grande peine, mais je vous ai vus si pleins de courage que, je n’en doute pas, vous voudrez encore le garder, ne serait-ce que par amour pour moi. Je meurs pour ma Patrie. Je veux une France libre et des Français heureux. Non pas une France orgueilleuse, première nation du monde, mais une France travailleuse, laborieuse et honnête. Que les Français soient heureux, voilà l’essentiel. Dans la vie, il faut savoir cueillir le bonheur. Pour moi, ne vous faites pas de soucis. Je garde mon courage et ma belle humeur jusqu’au bout, et je chanterai Sambre et Meuse parce que c’est toi, ma chère petite maman, qui me l’as apprise. Les soldats viennent me chercher. Je hâte le pas. Mon écriture est peut-être tremblée  ; mais c’est parce que j’ai un petit crayon. Je n’ai pas peur de la mort ; j’ai la conscience tellement tranquille. Adieu, la mort m’appelle. Je ne veux ni bandeau, ni être attaché. Je vous embrasse tous. C’est dur quand même de mourir. Mille baisers. Vive la France. » Vocabulaire: peine (f): sorgcourage (m): modorgueilleux (adj): hovmodigtravailleur (adj): flittiglaborieux (adj): arbejdsomhonnête (adj): ærligcueillir (u): at modtagesouci (m): bekymringbout (m): afslutninghâter le pas (1): at sætte farten optrembler (1): at rystebandeau (m): bindattacher (1): at bindeembrasser (1): at omfavnebaiser (m): kys Opgave A Ordforråd Opgave B Svar på følgende spørgsmål med hele sætninger:...

Bliv bruger på Franskportal.dk!

Bestil adgang for at få fuld adgang.