Le débarquement de Normandie Af Connie Pedersen Lyt til teksten: Le 6 juin 1944, les Alliés débarquent sur 5 plages françaises de la Normandie pour libérer l’Europe. L’opération Overlord implique les troupes de plusieurs pays alliés. Il y avait 90 000 Anglais et Canadiens et 60 000 Américains. 130 000 sont arrivés par bateau et 20 000 hommes ont été parachutés derrière les lignes ennemies pour prendre le contrôle des routes et des ponts nécessaires à l’avancée des troupes de libération. La côte est défendue par une série de protections que les Allemands ont fait construire. Ce sont des bunkers en béton, appelés le Mur de l’Atlantique. En forçant ce mur 10 000 soldats alliés ont été tués, blessés ou portés disparus. L’armée allemande est surprise de ce débarquement en Normandie, alors qu’elle l’attendait dans le Pas-de-Calais, et les Alliés profitent de ce violent choc pour installer une solide tête de pont et déversent sur les plages françaises des centaines de régiments en renfort . Le débarquement de Normandie a été un tournant décisif de la Seconde Guerre mondiale. Ensuite, la libération de la France s’engage de manière efficace et rapide. Paris est libéré en août et les alliés atteindront le Rhin à la fin de l’hiver 1944. Le 6 juin 2019, 75 ans après le débarquement, le Président Emmanuel Macron a remercié les vétérans des alliés lors d’une commémoration franco-américaine au cimetière américain de Colleville-sur-Merlay en France. Vocabulaire: débarquer (1): at gå i landplage (f): strandlibérer (1): at befriparachuter (1): at kaste ned med faldskærmpont (m): broavancée (f) : fremrykningforcer (1): at forcereporter disparu (1): at melde savnettête de pont (f): brohoveddéverser (1): at udgyderenfort (m): forstærkningtournant (m): vendepunktatteindre (3): at nåcommémoration (f): mindehøjtidelighedcimetière (m): kirkegård Transskription La France n’oublie pas tous ces combattants à qui elle doit de vivre libre. La France n’oublie pas les 135 000 combattants américains, britanniques, canadiens qui, appuyés par des contingents belges, luxembourgeois, néerlandais, norvégiens, danois, polonais, tchécoslovaques, australiens, néo-zélandais, sud-africains et français, ont débarqué ce 6 juin sur les plages de Normandie et ont fait basculer le destin de l’Europe et du monde. La France n’oublie pas les milliers de parachutistes qui, quelques heures plus tôt, avaient été largués à quelques kilomètres et qui, avec l’appui de la résistance intérieure, tinrent les ponts stratégiques, conquirent les routes, les voies ferrées , servirent bientôt de relais à ceux de leurs frères d’armes qui se sortirent vivants des rivages émeraudes rougis par le sang versé . La France n’oublie pas les 2 millions de soldats qui, ce jour le plus long enfin expiré , s’engagèrent des semaines durant dans les terres normandes, pour libérer ces villes et subirent l’enfer de la bataille du bocage , plus meurtrière encore que celle des plages. Alors, au nom de la France, au nom de notre Nation, je m’incline ce jour devant leur bravoure . Je m’incline devant le sacrifice immense des 37 000 tués, des 19 000 disparus qui tombèrent en héros sur ces terres normandes entre juin et août 1944 et, pour la plupart, y reposent pour l’éternité. Je m’incline, et à nos vétérans et à leurs nations. Je dis merci. We know what we owe to you, veterans, our freedom. On behalf of my nation, I just want to say : thank you.   Oversættelse af afsnit 2 og 3 i Macrons tale: (Præsidenten bruger tiden passé simple – tinrent, conquirent, servirent, sortirent osv. – det svarer til passé composé i daglig tale): “Frankrig glemmer ikke de tusindvis af faldskærmssoldater, der nogle timer tidligere var blevet kastet ned nogle kilometer væk, og som med støtte fra den lokale modstandsbevægelse erobrede veje og jernbanespor. De faldskærmssoldater tjente også som forstærkning for de soldaterkammerater, som slap levende væk fra de smaragdfarvede strandbredder, farvet røde af udgydt blod. Frankrig glemmer ikke de 2 millioner soldater, som på denne den længste dag, der omsider var slut, kæmpede i ugevis på Normandiets jorde for at befri disse byer. De udholdt et helvede i kampene i Normandiets skove og hegn – kampe, der var endnu blodigere end dem på strandene.” Vocabulaire: combattant (m): soldatdevoir (u): at kunne takke forappuyer (1): at støttebasculer (1) : at forandredestin (m): skæbneparachutiste (m): faldskærmssoldatlarguer (1): at blive kastet nedtenir (u): at holde (bruges i passé simple)conquérir (u): at erobre (bruges i passé simple)voie ferrée (f): jernbanesporservir (u): at gøre nytte som (bruges i passé simple)relais (m): afløsningse sortir (u): slippe væk fra (bruges i passé simple)rivage (m): strandbredémeraude (adj): smaragdfrarvetrougir (2): at blive rødverser (1): at udgydeexpirer (1): at sluttesubir (2): at udholde (bruges i passé simple)bocage (m): landskab med levende hegn og træer i Normandietmeurtrier (adj): blodigbravoure (f): heltemodsacrifice (m): offertomber en héros (1): at falde som en helt (bruges i passé simple) Opgave A Ordforråd - til tekst Opgave B Ordforråd - til video Opgave C Svar på følgende spørgsmål med hele sætninger:...

Bliv bruger på Franskportal.dk!

Bestil adgang for at få fuld adgang.